La rentabilité des sites d’information

Plus on avance, plus les lecteurs se donnent rendez vous sur internet, les chutes de rentabilités des formats papier se font ressentir, alors pourquoi ne pas tout passer au numérique ? C’est la question que se sont posés les leaders de la presse et des challengers pointent comme toujours le bout de leur nez. Mais arriveront-ils à donner suffisamment d’élan à leur site pour pérenniser ?

Le dernier né Atlantico a été très largement sponsorisé par l’homme d’affaire Charles Beigbeder et Arnaud Dassier le fils de Jean-Claude Dassier (TF1), animateur de campagne présidentielle sur le net. Un site de droite qui s’installe a un moment clé de cette famille politique.

D’autres sites montrent une capacité en plus du fait de devenir visible (et lu) a atteindre leur rentabilité. J’entend Arretsurimages.net de Daniel Scheidermann et Mediapart d’Edwy Plenel qui donnent respectivement :

- 28 000 abonnés à 35euros et une recette sur la vente de livres (Crise au Sarkosistan)
- 48 000 abonnés

Les 2 sites visent l’équilibre d’exploitation en année pleine sur 2011. Ce n’est pas non plus la gloire pour tout le monde, et certain en sont encore à faire leur preuve comme le site de jean marie Colombani créé au début de l’année 2009, Slate, qui vit toujours sur son capital de départ de 3,5 millions d’euros. Ou encore Causeur de la dame Elisabeth Levy et Gil Milhaeli.

Tous ont au coin de la tête, la récente vente au Etats Unis du Huffington Post pour une valeur de 230 millions d’euros.

Ajouter un commentaire

© Chronoduweb