Google Books et les éditeurs anglophones

Google à l’assaut du monopole et de l’information continue sur sa lancé en concluant un nouvel accord avec les éditeurs anglophones dans le cadre du projet Google Books.

Face aux inquiétudes des éditeurs européens, Google s’est efforcé de montrer patte blanche. Dans la première mouture des accords, une crainte existait quant à la possibilité qu’aurait Google Books de vendre sans autorisation des livres européens si ces derniers étaient épuisés aux Etats-Unis.

Désormais, les livres non anglo-saxons ont été sortis de l’accord et par conséquent la France est exclu de ce deal, ce qui n’est pas plus mal je pense pour notre économie et notre culture…

Ceci dit, Google Books fera aussi davantage pour reverser des droits pour les œuvres dites orphelines. Un fonds spécifique sera créé afin de rechercher les différents ayants droits. En plus, 125 millions de dollars seront affectés à la rémunération des auteurs qui auraient vu leurs œuvres numérisés sans leur accord.

La justice Américaine devra encore donner son accord au début de l’année 2010.

Ajouter un commentaire

© Chronoduweb